Daydream

Juste de l'autre côté du rêve... une réalité.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rose, patronne du Drink Pink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose
Tenancière du Drink Pink ♬

Tenancière du Drink Pink ♬
avatar

Messages : 6
Localisation : Le Drink Pink

MessageSujet: Rose, patronne du Drink Pink    Sam 27 Nov - 3:50

Appellation : Rose
Nom : Lindley
Prénom : Violenne
Surnom : ~~
Age : Entre 25 et 30 ans en apparence. son vrai âge, elle a arrêté de compter depuis longtemps.
Date de naissance : Née un 24 juin. Quant à savoir de quelle année…
Sexe : Féminin
Monde : Layla
Lié à/au : ~~
Forme animale : Une Louve. Noire.
Orientation sexuelle : Bisexuelle

:: ~ ::

Lieu de résidence : Layla
Statut : Tenancière du Drink Pink ♪

:: ~ ::

Caractère :
De part son travail, Rose est quelqu’un de très sociable. Il vaut mieux lorsque l’on tient une taverne régulièrement visitée et qui s’est peu à peu transformé en centre de renseignement sur toutes les rumeurs et ragots qui peuvent circuler. Rose peut ainsi être au courant de tout ce qui se passe sans bouger de son établissement.
Filousse et malicieuse, elle aime rire et plaisanter, et n’hésite pas à rentrer dans le jeu lorsqu’un personne la taquine un tout petit peu. Tant que ce n’est pas méchant, bien évidement.
Curieuse par nature, elle a toujours une oreille attentive à toutes les discutions de ses clients, et sa mémoire lui permet de garder en tête tout ce qui est important. Cela lui permet aussi, dans l’ombre, de garder un œil sur ce qui se dit et pouvoir rectifier éventuellement le tir, ou au contraire, propagé des informations plus ou moins véridique. Elle compte sur le bouche à oreille et s’en ait pour le moment, toujours très bien tiré à ce petit jeu là. Il faut dire qu’elle possède la confiance de ces clients réguliers. Voir les autres.

Jolie Tenancière toujours souriante et de bonne humeur et étant quelqu’un de naturellement optimiste, elle n’hésite pas à aller elle-même vers les personnes qu’elle sent mal à l’aise ou triste pour aller les consoler, les aider, ou tout simplement leur offrir une épaule sur laquelle se confier et pleurer en toute sérénité. Elle aime dire en rigolant que c’est son instinct maternel qui ressort lorsqu’elle voit ses « enfants » dans le besoin. Elle sait garder sa langue, et ceux qui décident de s’ouvrir à elle savent qu’il ne risque pas de voir leurs soucis étalés au grand jour.

Cependant, même si elle présente dans un premier temps un coté angélique et gentille, elle peut brusquement changée si elle constate des dérapages dans son bar. Et même si elle tente toujours de calmer les esprits par les paroles, elle n’hésite pas à employer la force si les coupables s’entête, que ce soit par le biais de ses employés voir par ses propres mimines si besoin.
Elle a beau travaillé avec les ragots et les rumeurs, elle n’apprécie que très peu les coups bas, les techniques fumeuses, et tout autre moyen de frapper dans le dos, méthode employés par certaines personnes. Ces individus sont en général très vite repérés et aussitôt expédié dehors.

Elle estime être suffisamment sympathique pour qu’on lui obéisse les rare fois ou elle demande quelque chose. De même, elle demeure inflexible face à toute tentative de discutions, de chantage ou quoi que ce soit d’autre, si elle à décider de refuser quelque chose à quelqu’un.
Dans son établissement, elle est seule maitre, et gare à celui qui oserait la défier.


Physique :
Rose en fait craquer plus d’un via son joli minois. Une peau pâle, très blanc, sans pour autant paraitre maladif. De grands yeux toujours remplis de douceur à l’égard de ses clients, de la même couleur que les noisettes, un petit nez fin et pointu et des lèvres pleines, toujours étirées en un petit sourire, et soulignées par un peu de maquillage, qui reste néanmoins très léger. Son rouge à lèvres est… orange, et elle s’applique parfois un peu de noir au dessus des yeux.
Sur son visage retombe une franche coupée de façon carrée, et deux épaisses mèches retombent de chaque coté de son visage pour le mettre en valeur. Rose aime les tressés, afin de pouvoir les garder sans qu’elles ne la gêne dans son travail. Le reste de ses cheveux est relâché et retombe souplement sur ses épaules et dans son dos, arrivant au niveau des reins. Cependant, les mèches ébènes sont maintenue un minimum par la coiffe de sa tenue.

Le reste de son corps à gardé cette finesse qui la caractérise. Sa taille est dans la moyenne, atteignant le mètre 72 arrivant parfois au mètre 74 en se mettant sur la pointe des pieds. Elle fait attention à son corps, en se souciant de ne pas tomber dans l’excès. Ainsi elle parvient à garder un poids convenable pour sa taille, lui permettant une silhouette fine, qui lui confère une très bonne agilité et rapidité, aidée en cela par son travail, ses jambes et ses bras paraissant long, et il ne serait pas difficile d’en faire le tour avec la main.
Elle dissimule un tatouage en forme de rose, son appellation, au niveau de la hanche droite, qu’elle dissimule jalousement sous ses vêtements.

Au niveau des habits, justement, Rose porte la plupart du temps sa tenue de travail, à savoir une longue robe de couleur noire rehaussée de rouge, ses couleurs fétiches. La dite robe porte un col en carré, offrant une vue sur le corset qui compose le haut de la robe, comportant une ligne de froufrou blanc. Entre ses deux seins une rose éclatante, son symbole.
Les manches sont longues, retombant également en froufrou sur ses mains, obligeant la jeune femme à régulièrement les remonter pour ne pas se retrouver encombrés. Un geste devenu mécanique. Le haut, richement décoré, stoppe au niveau de la taille, ou le tissu long de la même couleur retombe jusqu’à ses pieds habillés de bottes noires. Le rouge est également présent en une longue bande de tissus froufroutant sur le devant, dans la continuité du corset.
Enfin, sa coiffe, une bande de tissus noire sur laquelle est venu se greffer de nouveau froufrou blanc ainsi qu’un nœud rouge, retombant sur son coté gauche.


:: ~ ::

Histoire :
Rose tapota la feuille avec le capuchon de son stylo, désormais rebouché, semblant ennuyé, finissant par coincé le crayon entre son nez et sa lèvre supérieure, laissant son visage reposé au creux de ses mains. Il était tard, elle avait fermé le Drink Pink et venait tout juste de finir ses comptes (passage obligatoire, le plus rébarbatif de sa fonction de gérante…avec la gestion des stocks). Et comme à chaque fois qu’elle s’apprêtait à résumé brièvement sa journée dans un petit carnet, histoire de garder une trace de son existence, elle se laissait aller à flâner et ressasser ses souvenirs dont les plus anciens commençait déjà à lui échapper.

Ses « premiers souvenirs » se déroulaient dans ce qu’elle supposait être un jardin, en train de courir alors qu’une voix lui demande de ralentir et de l’attendre. Elle avait toujours été une personne très turbulente, incapable de rester en place plus de quelques minutes, même la fatigue semblait impuissante à les freiner dans leur course infernale. Elle se souvenait avoir dérapé et être tombé nez en avant sur le sol et s’être mise à pleurer, plus par peur que par réelle douleur.
Elle se souvenait d’un regard sévère, de paroles réprobatrices, qui l’avait fait froncer les sourcils et se relever, se tenant bien droit face à une personne accroupie qui restait plus grande qu’elle, et, drapée dans sa dignité froissée, avoir tournée les talons en affirmant que ça allez, pour se remettre à courir quelques mètres plus loin.

Ses souvenirs plus « net » étaient à l’adolescence. Elle avait tenté plusieurs petits boulots un peu partout, sans jamais avoir trouvé quelque chose de plaisant à ses yeux. Ajouté à cela qu’elle avait peu l’habitude de l’autorité et que devoir obéir à une seule et même personne qui nous dicte intégralement tous nos gestes n’était pas pour lui plaire énormément.
Soit elle finissait par se faire virer pour une raison quelconque, soit elle claquait elle-même la porte pour partir ailleurs. Elle se souvenait également qu’à cette époque déjà elle aimait énormément s’occuper des autres. Elle avait toujours été sociable, sans soucis pour aborder ou rencontrer de nouvelles personnes.
C’était en passant devant un endroit abandonné qu’elle avait eut le déclic. Devenir sa propre patronne, ouvrir un endroit ou elle pourrait faire tout ce qu’elle aimerait : rencontrer les gens, leur venir en aide, discuter, profiter. En acceptant bien évidement les contraintes de gestion…

Elle avait mit énormément de temps pour réunir les fonds nécessaire pour réussir son entreprise. Par fierté personnelle, elle avait catégoriquement refusé toutes aides extérieures. Elle voulait réussir toute seule, par sa propre force, n’avoir aucun rendre à personne, n’avoir de dette à personne. Etre Libre.
C’est ainsi que naissait le Drink Pink de nombreux mois plus tard, la jeune femme se débrouillant seule dans un premier temps, faisant un peu de pub et s’occupant des rares clients qui franchissait un peu par hasard la porte de sa boutique. Comme son Petit Prince !
Ses clients, elle les pouponnait, s’en occupait précieusement, et c’est ce qui lui permit très vite de pouvoir avoir d’autres clients, et d’augmenter ainsi le nombre de visiteur dans sa demeure, ses gains lui permettant d’embaucher d’autres personnes pour l’aider dans son travail, mais aussi investir pour agrandir les locaux, faire une plus jolie décoration et faire de son établissement un endroit à l’image de sa propriétaire. Vraiment.

A cette pensée la jeune femme ne put s’empêcher un léger rire de secouer son corps, faisant tomber le stylo qu’elle s’empressa de reprendre dans sa main, le faisant doucement tourner. Elle jeta un regard à la salle devant elle, vide, mais dont elle était si fière.
Des années pour en arriver là ou elle était aujourd’hui. Et pour rien au monde, elle ne lâcherait cela. Elle y était bien trop attachée de toute manière. A ce mode de vie, à ces gens.

Le coté ragot lui était venu très tard d’ailleurs. Elle se tenait un minimum au courant de ce qui se passait à Layla bien entendu, et c’est en discutant avec certains habitués que cela avait commencé à se développer. Cela avait prit une telle ampleur désormais, elle pourrait presque faire un catalogue de tout les ragots, rumeurs et autres histoires qui se racontait ici. Elle veillait juste à ce que ça ne déborde pas trop et que ces fameux racontars ne nuise pas à ses clients qu’elle aime tant. Le reste…
Elle-même en était friend de toute façon.

Gonflant les joues, Roses griffonna rapidement quelques mots dans son carnet, le refermant brusquement avant de le poser dans un tiroir, bien à l’abri, et de se lever pour rejoindre sa partie, son logement, lié directement à cette grande pièce. Un endroit simple, mais suffisant pour le peu de temps qu’elle y passait.
Avec tout ça, elle oubliait parfois qu’en tant que Muse elle était liée à quelqu’un. Une personne dont elle ignorait tout et qu’elle ne cherchait pas spécialement à trouvé d’ailleurs. Si ça se trouvait, on avait besoin d’elle.

… Tout comme on avait besoin d’elle ici…

Famille et amis :
*Elle a bien encore sa mère, Lila, et son père, Ekram. Mais ça fait tellement longtemps qu'elle les a perdu de vu. Elle ignore ce qu'ils sont devenus.
*Elle connait beaucoup de personnes. Cependant, certains sont spéciaux à ses yeux, comme le Petit Prince, client régulier qu'elle s'amuse à bichonner à chacune de ses visites.

:: ~ ::

Code : [ Validé. ]
Découverte du forum : Via une certaine personne que je ne citerai point…
Autre(s) : N/A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Tout
Mangeur de gens

Mangeur de gens
avatar

Messages : 154

MessageSujet: Re: Rose, patronne du Drink Pink    Sam 27 Nov - 4:12


Tout est O.K.! :D Zouh, au rp'! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daydream.forum-actif.net
 
Rose, patronne du Drink Pink
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Pink city
» 03. Pink or blue, there the moment to know

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daydream :: Commencement :: Présentations :: Muses-
Sauter vers: